Indépendance de l’Ecosse: topo number one

L’Ecosse, petit pays de 5 millions d’habitants, fait partie du Royaume-Uni de
Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord depuis 1707, avec la signature de l’Acte d’Union. Plus de 300 ans plus tard, les Scots s’apprêtent à aller aux urnes pour décider si oui ou non ils veulent redevenir un Etat indépendant, avec leur propre gouvernement et leurs propres lois.

Inutile de préciser que c’est une question extrêmement épineuse et que la plupart des intéressés sont très divisés sur le sujet… Pour y voir un peu plus clair, je vais tenter de faire une série de topos par sujets pour savoir ce qui pourra potentiellement changer et là où ça coince. Mais d’abord, un peu de background…

Tout d’abord, il faut savoir que dans beaucoup de domaines, l’Ecosse a toujours eu un système un peu différent du reste du pays, notamment en éducation: des qualifications différentes, des programmes différents, bref, un schéma éducatif et universitaire très distinctif.

En 1997, les travaillistes menés par Tony Blair ont gagné les élections législatives. Dans le programme du Labour figurait la promesse de créer un parlement en Ecosse, si les électeurs le décidaient. La même année, les Ecossais se sont rendus aux urnes pour décider si:

1- il devait y avoir un Parlement écossais,

2- ce parlement devait avoir le pouvoir de fixer les impôts de la nation.

Le « oui » a gagné, soutenu par le Scottish Labour, les Libéraux-Démocrates, les Verts et évidemment les Nationalistes. Depuis 1999, les Ecossais ont donc un First Minister (et non pas un Prime Minister qui est le chef du gouvernement britannique, qui se trouve à Londres) et un parlement tout neuf qui siège à Holyrood, au coeur d’Edimbourg.

Le Parlement écossais a donc les pleins pouvoirs dans des domaines cruciaux dont l’éducation et l’enseignement supérieur, la santé, la justice et les transports. Pour le reste, c’est Westminster (le Parlement britannique à Londres) qui gère.

Le Parlement écossais (il est mieux à l’intérieur, franchement)
via Bernt Rostad

Après 8 ans d’ère travailliste, ce sont les Nationalistes du SNP (Scottish National Party) qui ont pris le pouvoir en 2007, mené par le First Minister actuel, Alex Salmond. Le 5 mai 2011, ils ont gagné la majorité absolu au Parlement, et vont pouvoir mener à bien leur grande promesse de campagne: organiser un référendum sur l’indépendance de l’Ecosse. Il est prévu pour l’automne 2014.

Fichier:Alex Salmond, First Minister of Scotland.jpg
Le First Minister, Alex Salmond
Via the Scottish Government

La question qui sera posée électeurs Ecossais est la suivante:

Do you agree that Scotland should be an independent country?

(Traduction grossière: Pensez-vous que l’Ecosse doive être un pays indépendant?)

Une question simple et directe qui en fait soulève des interrogations plus complexes: quid de la monnaie? Qui sera le/la chef de l’Etat? Quelle position par rapport à l’UE? Y aura-t-il une armée écossaise? Un petit pays comme l’Ecosse s’en sortira-t-il seul? Et une question, la plus intéressante je pense, mais la plus difficile: les Ecossais sont-ils prêts à ne plus être Britanniques?

La suite dans le prochain topo 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.