Indépendance de l’Ecosse: topo number 2

Comme chacun sait, la reine Elisabeth II est la chef de l’Etat au Royaume-Uni. Mais qu’arrivera-t-il si, en 2014, l’Ecosse devenait un Etat indépendant ? L’Ecosse serait-elle encore une monarchie?

La réponse est: oui.

Elizabeth II, Buckingham Palace, 07 Mar 2006
By Ricardo Stuckert/PR (Agência Brasil [1]) [CC-BY-3.0-br (http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/br/deed.en)], via Wikimedia Commons

Eh bien, comme ça, c’est réglé, pourrait-on dire… Sauf que, même ce sujet relativement consensuel fait débat, dans le groupe pro-indépendance et même au sein du SNP (le Parti Nationaliste).

La campagne du Oui pour l’indépendance est menée par les Nationalistes, mais aussi le SSP (Scottish Socialist Party) et une partie des Verts. Parmi les Verts, le co-président du parti, Patrick Harvie a proposé en juin une motion au parlement pour que les Ecossais abandonnent la monarchie et élisent leur chef d’Etat. Les députés ont massivement voté contre.

En mai, c’était une députée Nationaliste qui avait rendu Alex Salmond, le Premier ministre écossais, furieux. Elle avait déclaré, contredisant alors la ligne du parti, que l’Ecosse pourrait très bien sortir de la monarchie et adopter la république… car c’était une promesse du SNP ! Et c’est vrai qu’il y a maintenant 10 ans, les Nationalistes avaient écrit un projet de constitution pour une Ecosse indépendante, qui incluait un référendum sur l’avenir de la monarchie.

Au fond, peut-être que Salmond a envie de se débarrasser de cette monarchie, qui sait. On l’aura vu pendant la célébration du jubilé de diamant, la ferveur populaire était tellement plus grande en Angleterre qu’en Ecosse ! Cependant, ce serait exagéré de dire que les Ecossais sont républicains. Il y en a peut-être plus en Ecosse qu’ailleurs, mais ils restent une minorité. Je garde en tête l’image de quelques centaines de personnes qui étaient rassemblées à Edimbourg pour regarder la transmission du concert du jubilée, qui se passait devant Buckingham Palace à Londres, sur écran géant. Quand Elizabeth II et la famille royale sont apparus, les gens se sont levés pour les applaudir, et tout le monde a chanté l’hymne britannique en regardant la reine. L’émotion était palpable. Malgré toutes les divisions, malgré tous les ressentiments qu’il peut y avoir politiquement, le sentiment d’être Britannique est encore, je pense, dans le coeur de beaucoup d’Ecossais.

(Madness qui chante SUR Buckingham Palace. Même le plus dur des coeurs républicains fond devant le spectacle !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.