Survivre à l’Ecosse – leçon n°2 : la nourriture. Part One: LE SUCRÉ

Après le temps, la bouffe. Au risque de créer un incident diplomatique et de briser l’Auld Alliance, je vais attaquer le deuxième volet de mes topos sur les sujets qui fâchent.

Encore une fois, pas de clichés: tout n’est pas absolument infâme. Les copains qui sont venus (de TRÈS nombreuses fois) prendre le thé dans mon humble chez moi édimbourgeois m’en soient témoins: avec un peu d’audace (et d’inconscience. Et de patience.), on trouve des petites merveilles pâtissières au détour des rayons de Tesco. Un petit aperçu ?

GOÛTER !
Goûter / Atelier créatif, en fait. #Ona5ans

Voilà pour la petite mise en bouche. Rien de bien « typique » dans tout cela (comment ça, le cheesecake c’est typique ? C’est américain, spèce d’inculte !). Donc on passe aux vrais trucs BIEN lourds.

Le MEILLEUR: les scones. C’est une espèce de pâtisserie bien bourrative et très friable qu’on prend avec du thé. On le coupe  en deux, et sur chaque moitié, on met de la clotted cream (une crème assez épaisse qui a un goût de beurre, et une consistance entre la crème fraîche et le beurre) et de la confiture. C’est à se damner. Juste, quand on en mange un, on a l’impression d’avoir mangé assez pour dix générations !

Dans l’assiette de droite: le scone recouvert de sucre glace, le beurre en dessous, la confiture de fraises et la clotted cream.

Dans la catégorie « cochonnerie sucrée qu’on mange plus que de raison », j’ai nommé les Penguins. Ce sont des petits biscuits au chocolat, extrêmement sucrés, mais qui se laissent tellement facilement grignoter qu’on a vite fait de finir le paquet format familial. C’est une véritable ADDICTION.

Les biscuits McVities’, via pinguino

Et je ne peux pas clore cette section sucreries sans évoquer l’ultime abomination culinaire que représentent les deep-fried Mars. Vous voulez du gras, vous voulez du sucre, vous voulez du gore ?

Deep-fried mars bar, via obscene_pickle

Oui oui, c’est bien ce que vous croyez. Une barre chocolatée hyper-calorique plongée dans de la pâte, et plongée dans de l’huile. Je me rappelle d’un guide touristique qui, parlant de cette spécialité, disait que ça ressemblait plus à un « deep-fried poo » qu’à autre chose. C’est peut-être la description la plus juste 🙂

Mais je ne m’étalerais pas plus sur le sujet. J’ai toujours refusé que mes délicates papilles entrent en contact avec cette horreur.

Ces mêmes papilles qui raffolent, par contre, de ceci:

Un verre d’Irn Bru

Oui, un soda orange fluo qui porte le doux nom d’Irn Bru. Mortellement sucré, terriblement gazeux (bien plus qu’un soda classique), un goût assez indescriptible: les Américains vous diront que ça leur rappelle un médicament, mon frère, son sirop contre la toux, d’autres, des bananes Haribo, mais version liquide. Ca semble atroce comme ça, mais il faut le boire pour le comprendre.

En fait, l’Irn Bru mériterait un post à lui tout seul. Plus qu’un soda, c’est une religion. C’est THE boisson écossaise (avec le whisky, roh), tellement populaire qu’elle dépasse le Coca-Cola en terme de ventes.

« Je sais que tu as mon Irn Bru. Il n’y a plus qu’un seul endroit où le chercher. »

Ce pays est merveilleux.

Edit: SHORTBREAD ! Comment j’ai pu oublier ça. Les biscuits indispensables pour la pause déliciosithé. (Merci Valérie !)

via FlubbelEmpire

5 thoughts on “Survivre à l’Ecosse – leçon n°2 : la nourriture. Part One: LE SUCRÉ

  1. J’aime pas la clotted cream. En dehors de ça, tout ce qui n’est pas du haggis ou du cheesecake (cette aberration culinaire) ne me pose pas de problème particulier. 😛

    1. La clotted cream, j’en tartine comme pas sain 😀 Le haggis, ça se laisse manger ! Ca a l’air franchement inhospitalier, mais c’est pas mauvais du tout je trouve. Et je suis CONTENTE de trouver quelqu’un qui n’aime pas le cheesecake, je me sens moins monstrueuse 🙂

  2. Ouh… Que des bons souvenirs que ces tours au Tesco du coin (moi c’était Stirling) à trainer dans les allées et découvrir abominations et autres raretés. Ouh la bière au gingembre Crabbies, les pancakes, la marmelade… Bon moi j’aime le haggis et le cheesecake mais comme on dit tous les goûts sont dans la nature. En tout cas vive les blogs qui parlent de l’Ecosse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.