Ma sélection pour #EdFringe 2017

Chose promise, chose due : voici un extrait de ma récolte, savamment triée, des spectacles que j’ai la ferme intention de voir cette année . Il y avait le choix cette année entre 3696 shows ! Intimidant, mais il suffit de connaître ses goûts et de se laisser porter.

Mon Fringe sera très marqué par les questions d’identité (couleur, religion, genre – le genre de choses qui me travaillent beaucoup), la politique et la culture écossaise. Il y aura surtout du stand-up : j’ai beau avoir un bac+5, le théâtre ultra-conceptuel, c’est pas plus mon délire que ça. Cette année que je vais quand même m’essayer au cabaret, il y en a quelques uns qui ont l’air d’être de vrais exutoires.

Sans plus attendre :

LE PROGRAMME !

 share years planning rw GIF

 

Catégorie Meuf Badass : Desiree Burch – Unf*ckable

Je me retrouve tellement dans tout ce qu’est cette femme. Donc je vais la voir.

Bilal Zafar
Bilal Zafar (Twitter)

Catégorie Mec Qui Parle De Tout Ce Qui M’intéresse : Bilal Zafar – Biscuit

Bilal Zafar est dans mon top 3 des comédiens les plus drôles du Fringe 2016. Dans son spectacle précédent, Cake, il parle de la terrifiante idiotie du Twitter réactionnaire qui a inventé puis relayé la rumeur selon laquelle il avait ouvert une pâtisserie interdite aux non-musulmans. A mourir de rire !

Catégorie Forcé Il Fallait En Parler : Gareth Morinan – Brexitocracy

En 2016, beaucoup de spectacles du Fringe parlaient du Brexit. Avec l’interminable feuilleton que représente la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, les comédiens n’allaient pas se priver d’en reparler ! Le potentiel comique est infini. J’ai hâte de voir Gareth Morinan m’expliquer tout ça avec des PowerPoints.

Catégorie Enfin Des Mecs Qui Pensent A Leur Condition : Joe Sellman-Leava – Monster

Une des plus belles découvertes du Fringe 2016. L’année dernière, sa pièce Labels m’a fait réfléchir comme jamais sur le pouvoir des étiquettes qu’on se colle tous les uns sur les autres (hétéro – gay – blanc – noir – natif – étranger), et sur ce que c’est de construire son identité quand elle est complexe (story of my life). Cette année, Joe Sellman-Leave revient avec une pièce qui parle de masculinité.

Catégorie Son Point De Vue Va Être Intéressant : Pierre Novellie

Alors Pierre Novellie, c’est ce mec, blanc, Sud-Africain, qui explique l’ironie du racisme : les gens le regardent de travers en pensant qu’il est raciste, donc qu’il juge les gens sur la couleur de leur peau, car… il est blanc en Afrique du Sud. Hâte de voir son spectacle, il promet d’être très décalé. Au moins autant que celui de son compatriote Loyiso Gola (vu et approuvé) !

Catégorie J’Aime Ce Concept Bien Barré : Hot Brown Honey

Un cabaret féministe avec des Australiennes d’origines diverses qui décident de s’assumer. Que veut le peuple ?

Catégorie Immense Comédienne Que J’Adule : Shappi Khorsandi – Mistress and Misfit 

Je l’ai loupée l’année dernière parce que son spectacle était sold out et j’ai pleurniché pendant deux semaines. Cette fois-ci je plante tout le monde et je vais la voir ! Elle parle de ses origines iraniennes, de la famille ultra-traditionnelle, des défauts de sa classe sociale élevée, et de la vie tout simplement. Je l’aime d’amour.

Catégorie Comédienne Ecossaise Qui Représente Totalement Les Ecossaises : Fern Brady – Suffer, Fools!

Son franc-parler sur tout me fait pleurer de rire. Mais des vraies larmes hein. Et pourtant Dieu sait que je n’ai pas le sens de l’humour.

Bon, j’en ai plein d’autres dans ma sacoche : j’ai prévu d’aller voir une quarantaine de spectacles en dix jours. Même pas peur. Mais apparemment, je pourrais en voir plus…

//platform.twitter.com/widgets.js

Mais ce ne serait pas raisonnable. Non ?

One thought on “Ma sélection pour #EdFringe 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.