Quelques Écossaises extraordinaires

Si vous avez lu mon dernier article de blog (je sais, il date un peu…), vous savez qu’il y a beaucoup de très bonnes raisons d’aimer l’Ecosse. Il y a une raison que je n’ai pas évoquée mais qui me tient particulièrement à coeur : c’est qu’au niveau féminisme, l’Ecosse tient le bon bout.

Mon petit coeur a frétillé de fierté quand je suis tombée sur cet article, qui explique que l’Ecosse est en troisième place mondiale en ce qui concerne la représentation des femmes en politique.

(J’en profite, maintenant que j’ai votre attention, pour vous inciter chaleureusement à mettre un petit pouce sur la page de Kiltissime. C’est une chouette page !)

En faisant ma recherche pour cet article, je suis aussi tombée sur ce papier du Times, qui parle d’une étude conduite par Woman’s Hour, un excellent magazine féministe sur BBC Radio 4, selon laquelle les deux meilleurs endroits pour vivre en tant que femme sont en Ecosse.

Quand on parle d’Ecossaises puissantes, intelligentes et influentes, tout le monde pense forcément à Nicola Sturgeon, forcément. Première Ministre de l’Ecosse depuis fin 2014, première femme à diriger cette nation, et féministe convaincue.

Mais il n’y a pas qu’elle qui vaut le coup d’être suivie et écoutée. Voici quelques unes de mes préférées dans les domaines des arts, des médias, de la politique et de l’associatif.

Jackie Kay

Jackie Kay (crédit : University of Salford)

C’est bien simple : j’adore tout que Jackie Kay est, fait et représente. Elle a le job le plus badass du monde : elle est Scottish Makar. En clair : elle est poétesse nationale de l’Écosse, un rôle immensément important occupé précédemment par l’illustre Liz Lochhead. La plume de la nation écossaise est une femme métisse, née d’une mère écossaise et d’un père nigérian, adoptée par des parents militants communistes et anti-armes nucléaires à Glasgow, et qui fut en couple avec Carol Ann Duffy, elle aussi poétesse. Un de mes poèmes préférés, In My Country, parle du fait d’être Ecossaise et Noire. Vous pouvez l’entendre en parler et le lire ici. Et je ne saurais trop vous recommander de regarder cette courte vidéo qui m’a remué les trippes sur son histoire et son art. Quelle role model !

Roza Salih

Roza Salih a mon âge, 27 ans, mais elle a déjà fait tellement choses extraordinaires. C’est elle qui a fondé les Glasgow Girls, un groupe de sept adolescentes qui se sont battues pour faire avancer les droits des réfugiés en Écosse. Tout a commencé au lycée, à l’âge de 15 ans, quand une de ses amies, elle aussi réfugiée, s’est retrouvée détenue et menacée d’expulsion avec sa famille. La jeune femme, originaire de Kirkouk en Irak, et son groupe de copines ont décidé de ne pas rester les bras croisés et de faire campagne, des cités défavorisées de Glasgow jusqu’au Parlement écossais, pour faire avancer la cause de leur amie et de tous les gens dans sa situation. Malgré le fait qu’elles étaient elles-mêmes dans une situation précaire, et malgré le racisme qu’elles ont subi. L’histoire des Glasgow Girls a fait l’objet d’un film et d’une comédie musicale. Immense respect pour les Glasgow Girls.

Jo Clifford

J’ai découvert Jo Clifford un peu par hasard, lors d’une soirée organisée par une collectif d’artistes indépendantistes pendant le Fringe à Édimbourg en 2014. Et quelle magnifique découverte ! Jo Clifford est une dramaturge audacieuse, qui a défrayé la chronique avec sa pièce « The Gospel According to Jesus, Queen of Heaven », dans laquelle elle joue le rôle principal, un Jésus Christ transgenre. Celle qui se décrit comme « père et grand-mère » dans sa bio Twitter est une grande militante pour les droits des personnes transgenres.

Résultat de recherche d'images pour "jo clifford jesus"

Janey Godley

« Les femmes qui font de la comédie ne sont pas drôles. » Oui, j’ai déjà entendu cette théorie. Par contre ceux qui le pensent n’ont jamais entendu parler de Janey Godley. La comédienne de Glasgow est, entre autre, célèbre pour avoir trollé Donald Trump sur son propre terrain de golfe en Ecosse. Je ne me lasse jamais de lire son fil Twitter, entre réflexions et vannes très politiques, et ses superbes reproductions de poses de mannequins.

Young Women’s Movement

Je termine avec pas une mais des femmes extraordinaires, celles du Young Women’s Movement. C’est un mouvement originellement anglais qui existe depuis le XIXe siècle, mais qui a ensuite pris racine en Ecosse. La section écossaise est basée à Glasgow, a lancé des programmes de leadership féminin, d’empowerment, de lutte contre les violences sexistes, et publie tous les jours du contenu féministe sur Twitter. Elles font toutes un chouette boulot. Si vous voulez découvrir d’autres Ecossaises badass, elles en ont sélectionné 30 de moins de 30 ans à suivre absolument.

Et vous, quelles sont les femmes, d’Ecosse ou d’ailleurs, qui vous inspirent ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.